Connaissez vos droits en cas d’urgence médicale

Une urgence médicale peut se manifester sous différentes manières. Tout comme les médecins, vous devrez agir rapidement afin de mieux contrôler la situation. Il ne faut pas non plus négliger vos droits en tant que patient. Vous devrez insister sur ce point avant même de vous rendre dans une clinique ou à l’hôpital.

Vos droits à un traitement pour une urgence médicale

Aucun médecin n’est tenu d’accepter un patient en principe. Il peut refuser de vous recevoir s’il juge qu’il ne possède pas les compétences qu’il faut pour votre cas. Il ne peut pas non plus délaisser ses clients pour vous prendre en charge. Notez toutefois que les choses peuvent changer en cas d’urgence médicale. Les personnels médicaux doivent tous s’occuper de vous dans ce genre de situation.

Cette obligation est importante, peu importe votre problème urgent. Cela est aussi valable même si vous êtes dans les situations suivantes :

  • Vous êtes dans l’impossibilité de payer les factures
  • Vous n’avez pas payé vos primes d’assurance-maladie
  • Vous arrivez dans le service d’urgence sans accompagnement

L’ensemble du personnel doit en tout cas fournir les soins appropriés, peu importe votre situation. Le plus important est de vous faire soigner pour éviter de vous mettre en danger.

Les droits au consentement dans une situation d’urgence médicale

Le personnel de la clinique ou de l’hôpital doit s’occuper de vous en cas d’urgence médicale. Les intervenants tiendront en outre compte de votre droit de consentement pendant la prise en charge. Le personnel peut prodiguer les soins qu’il faut si vous n’êtes pas en mesure de donner votre consentement.

Il se peut en outre que vous possédiez une carte qui indique que vous refusez d’être traité. Le médecin ne pourra pas intervenir comme il se doit dans ce cas. La situation ne sera pas en outre la même en cas de patient de moins de 14 ans.

Le personnel ne peut pas prendre une décision tout seul. Il faut prendre en compte la décision des parents ou des personnes tutrices dans ce genre de situation. Le médecin peut intervenir si ces responsables ne peuvent pas se décider.

Les droits de refus des soins pour une urgence médicale

En tant que patient, vous êtes libre de refuser des soins médicaux même en cas d’urgence. Le personnel médical ne peut pas dans ce cas vous prodiguer les soins dont vous avez besoin. Le médecin responsable doit dans ce cas attendre votre accord avec les informations qu’il faut.

Le personnel doit respecter votre volonté même si votre décision peut mettre votre vie en danger. Le médecin peut en outre essayer de vous convaincre à accepter les soins dont vous avez besoin.

Il notera en outre votre décision dans votre dossier médical pour éviter les soucis à l’avenir. Vous pouvez aussi demander un accompagnement à tout moment quand vous le souhaitez. Le médecin peut parfaitement demander à un autre intervenant pour essayer de vous convaincre. N’oubliez pas que vous pouvez demander à sortir de l’hôpital si vous le souhaitez.

Le droit de demander des informations sur votre santé en cas d’urgence médicale

Vous êtes libre de demander des informations concernant votre état de santé même pour une situation urgente. Il se peut toutefois que vous ne puissiez pas demander des informations à cause de votre état. Le médecin doit dans ce cas se tourner vers un individu de confiance. Il suffit qu’il consulte votre dossier médical pour connaître la tierce personne qu’il doit contacter.

Vous pouvez en outre demander à accéder à tout moment à votre dossier médical. Vous avez ainsi la possibilité de vérifier tous les éléments qui seront indiqués dans le dossier selon vos souhaits. Vous y trouverez par exemple les résultats des examens, mais aussi les comptes rendus de vos consultations. À cela s’ajoutent les protocoles ainsi que les prescriptions thérapeutiques.