Bilan de compétences et travailleurs en portage salarial : cadre juridique et accompagnement

Les travailleurs en portage salarial sont de plus en plus nombreux. Pour ces indépendants, le bilan de compétences est un outil précieux pour mieux appréhender leur parcours professionnel et adapter leurs compétences aux besoins du marché. Cet article vous présente le cadre juridique du bilan de compétences ainsi que les dispositifs d’accompagnement pour les travailleurs en portage salarial.

Le bilan de compétences : un dispositif encadré par la loi

Le bilan de compétences est un dispositif qui permet à toute personne active d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, afin d’identifier ses aptitudes et ses motivations. Il est encadré par la loi, notamment par le Code du travail (articles L. 6313-1 à L. 6313-15) et la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Ce dispositif est accessible à tous les travailleurs, qu’ils soient salariés, demandeurs d’emploi ou indépendants, comme les travailleurs en portage salarial. En effet, ces derniers bénéficient d’un statut hybride entre salariat et entrepreneuriat, qui leur permet de cumuler certains avantages des deux statuts.

Pour réaliser un bilan de compétences, il faut s’adresser à un organisme agréé par l’État, qui garantit la qualité du service et le respect des obligations légales. Les travailleurs en portage salarial peuvent également solliciter l’aide de leur société de portage, qui peut les orienter vers des partenaires compétents.

Les modalités du bilan de compétences pour les travailleurs en portage salarial

Le bilan de compétences se déroule généralement en trois phases :

  1. Phase préliminaire : il s’agit d’une phase d’information et de conseil, durant laquelle le bénéficiaire est informé des objectifs, des méthodes et des conditions de réalisation du bilan.
  2. Phase d’investigation : cette étape permet d’analyser les compétences, les aptitudes et les motivations du bénéficiaire, ainsi que ses possibilités d’évolution professionnelle. Elle peut inclure des entretiens, des tests ou des questionnaires.
  3. Phase de conclusion : lors de cette dernière étape, le bénéficiaire élabore un projet professionnel ou un plan d’action pour atteindre ses objectifs et reçoit un document de synthèse reprenant les résultats du bilan.

Pour les travailleurs en portage salarial, le bilan de compétences peut être financé par différents dispositifs :

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF), qui permet à chacun de cumuler des droits à la formation tout au long de sa vie professionnelle. Les travailleurs en portage salarial peuvent utiliser leurs droits CPF pour financer leur bilan.
  • Le Plan de développement des compétences de la société de portage, qui peut prendre en charge tout ou partie du coût du bilan.
  • Le Conseil en évolution professionnelle (CEP), qui offre un accompagnement gratuit et personnalisé pour aider les travailleurs à définir et mettre en œuvre leurs projets professionnels.

L’accompagnement des travailleurs en portage salarial dans leur bilan de compétences

Les sociétés de portage jouent un rôle important dans l’accompagnement des travailleurs en portage salarial dans leur démarche de bilan de compétences. Elles peuvent proposer des formations, des ateliers ou des actions d’accompagnement personnalisé, afin d’aider ces travailleurs à valoriser leurs compétences et à développer leur activité.

Par ailleurs, certaines sociétés de portage disposent d’un réseau de partenaires spécialisés dans le bilan de compétences, ce qui permet aux travailleurs en portage salarial de bénéficier d’une offre complète et adaptée à leurs besoins. Ces partenariats peuvent également faciliter l’accès aux dispositifs de financement et aux organismes agréés par l’État.

L’accompagnement des travailleurs en portage salarial est essentiel pour leur permettre d’optimiser leur parcours professionnel et d’adapter leurs compétences aux exigences du marché. Le bilan de compétences est un outil précieux pour les aider à construire leur projet professionnel, à identifier leurs atouts et à améliorer leur employabilité.

En résumé, le bilan de compétences est un dispositif encadré par la loi, qui offre aux travailleurs en portage salarial la possibilité d’analyser leurs compétences et d’élaborer un projet professionnel adapté. Les sociétés de portage jouent un rôle clé dans l’accompagnement de ces travailleurs, en les orientant vers des organismes agréés et en leur proposant des formations et des actions personnalisées. Grâce à ces dispositifs, les travailleurs en portage salarial peuvent optimiser leur parcours professionnel et renforcer leur employabilité sur le marché du travail.